• Culture et Histoire

TRADITIONS

Les traditions ancestrales de la région remontent aux tribus du désert et l'influence qu'a eu la migration sur eux. Ces traditions se sont transmises verbalement au fil des générations et font désormais partie intégrante du style de vie arabe moderne. Les traditions et les valeurs traditionnelles continuent de préserver et d'entretenir les relations et interactions familiales et sociales.

La culture de Sharjah est profondément ancrée dans les traditions islamiques d'Arabie. L'islam est bien plus qu'une simple religion; il touche tous les aspects de la vie quotidienne et repose au centre du patrimoine vivant de Sharjah. Les valeurs de l'islam comprennent l'honnêteté, la courtoisie et l'hospitalité, des qualités qui charmeront les visiteurs durant leur séjour.

Tenue nationale des hommes

Des vêtements confortables et modernes ont été développés en fonction du climat et du style de vie. La tenue des hommes distingués est la dishdasha blanche, une longue robe ou kaftan généralement faite en coton ou en soie, mélangée avec des fibres synthétiques et toujours impeccablement repassée. La coiffe des hommes est composée de trois pièces : le carré de tissu (ghuttrah) typiquement de couleur blanche, un bonnet (gahfiya) porté sous le carré de tissu et la corde tressée ou agaal, une tresse en laine utilisée pour tenir en place le tissu.

Pour les occasions spéciales, une cape (mishlah) faite en laine fine ou en coton, avec des coins brodés en or et parfois en argent, est portée au-dessus de la dishdasha. La mishlah noire est portée la nuit, un peu comme un veste de soirée.

Tenue nationale des femmes

Un voile en tissu léger ou sheyla est porté pour recouvrir les cheveux mais, dans l'ancien temps, l'abayaou cape noire drapait l'intégralité du corps, de la tête aux pieds. Autrefois un vêtement assez simple et en coton léger, l'abaya en crêpe ou en mousseline d'aujourd'hui est souvent richement décorée avec des sequins, cristaux, broderies, etc.

Le voile est considéré comme l'élément le plus distinctif de la tenue des femmes, différenciant ainsi ses origines d'une région à l'autre.  Le masque traditionnel porté dans les émirats est la burqa qui recouvre le front, les pommettes et le nez.

La cuisine du golfe Persique

Autrefois, la cuisine des pays du golfe Persique était dominée par la cuisine des simples Bédouins et des pêcheurs de perles. Le petit-déjeuner était composé de pain et de crêpes, avec du poisson ou de la viande pour le déjeuner et le dîner, servi sur un lit de riz. Le riz était importé de l'est par boutre. Lors des occasions spéciales, un mouton ou une chèvre était tué et rôti pour un festin. Toute l'année, des dattes très nourrissantes, fraîches ou sèches, accompagnaient la plupart des repas. Au fil du temps, une grande variété d'aliments et de méthodes de cuisson ont été importées dans la région, tout comme des épices aromatiques venus d'Orient. De nos jours, les plats populaires sont le machbous (une spécialité de viande et de riz assaisonnée avec des épices, des tomates, des oignons et des citrons secs), le khouzi (de l'agneau rôti farci aux noix et aux épices), l'harees (un mélange d'agneau et de blé), et l'al threed (un plat en sauce à base de pain et de viande). L'hospitalité et les traditions arabes  s'efforcent de veiller à ce que les visiteurs se régalent toujours confortablement.

Pâtisseries et sucreries

Tout comme pour les plats savoureux, il existe un grand nombre de délicieux desserts. Les ingrédients courants sont la margarine, le sucre, la cannelle, le miel, les dattes et les noix. Parmi les pâtisseries les plus connues des EAU,il y a l'al khabesa (un mélange de farine, d'eau, de sucre et de safran), l'al khanfaroush (à base de farine, d'eau, de sucre et d'œufs), l'al mohammar beldebs (du riz blanc cuit jusqu'à ce qu'il dore), l'al betheeth (de la farine préparée avec de la margarine et des dates), l'al qurs al mafrouk (une pâte qui est préparée et enterrée dans le sol pour cuire, déterrée puis secouée, la pâte est ensuite frottée avec de la margarine et du sucre), l'al mahli (de fins biscuits à base de beurre et mangés avec des œufs au sucre), l'al khameer (de la farine pétrie avec des dates et du sucre), l'al saquo (une pâtisserie mélangée avec de la margarine, du sucre et de la cardamome), le bilaleet (un plat froid de nouilles de vermicelle, servi avec une omelette chaude), la mamroosa, la fouqua et le luqaimat. Un grand nombre de desserts est sucré avec le sucre provenant de dattes locales.

Musique, danse et folklore

Danses folkloriques de cérémonie, poésie et chansons d'autrefois sont devenues partie intégrante de la culture arabe moderne. Ces arts ont été influencés par les coutumes et valeurs traditionnelles, les relations sociales et le commerce avec des régions et pays tels que l'Afrique de l'Est, l'Iran et l'Inde. Les arts folkloriques arabes provenant de cette région se fondent sur les arts des Bédouins du désert (tribus nomades) ou des marins.

L'esprit de communauté et les allégeances tribales sont renforcés lors des cérémonies sociales comme les mariages et l'Aïd, lors desquelles le chant, la danse et le fait de revêtir ses plus belles tenues sont de la plus haute importance. Une variété d'instruments sculptés  à la main, tels que les tambours, instruments à vent et à cordes, comme le rabaha et l'oud, les tambourins et les cymbales en cuivre accompagne les festivités. Autrefois, le bois était un matériau précieux fortement apprécié pour les biens ayant une signification cérémoniale. Les danses des hommes montrent souvent l'usage des épées et des cannes, tandis que les rassemblements musicaux de femmes reflètent l'importance des bijoux et des créations domestiques. Les chants et le simple accompagnement du petit tambour à main (tar) et du tambourin (daff) sont populaires lors de la fête en l'honneur de la mariée, tandis que le bruit vibrant du tambour, les rythmes chaloupés, les coups de feu et la musique festive font partie des cérémonies organisées en l'honneur du marié.

Architecture

La forme d'abri la plus primitive après les tentes des nomades Bédouin consistait en de petites huttes construites exclusivement à partir de feuilles de palmier ou arish. Plus tard, les maisons ont été fabriquées avec du corail et des galets, maintenus en place par du mortier avec des poteaux en palétuvier formant la structure du toit en bois. L'intimité, la ventilation et la sécurité étaient de la plus haute importance dans la construction de forts et de maisons, et ces caractéristiques contrôlaient la conception des bâtiments, tout comme le climat et les ressources locales disponibles. Les tours à vent sont une caractéristique unique de cette région, utilisées pour créer la circulation de l'air et le refroidissement dans une pièce. Les Zones du Patrimoine et des Arts joliment restaurées ajoutent au charme et au côté pratique des bâtiments traditionnels de cette zone.

Boutres

Aujourd'hui, le terme « boutre » est utilisé pour désigner les bateaux fabriqués en bois. Traditionnellement faits à la main et en bois, ces navires sont des rappels la longue tradition du commerce maritime dans la région. Des siècles auparavant, leurs propriétaires voyageaient vers des destinations aussi lointaines que la Chine et au-delà. Aujourd'hui, la plupart de boutres naviguent entre les EAU, l'Iran, le Pakistan et l'Inde, commerçant une grande variété de marchandises. Le boutre le plus courant est le bhum, caractérisé par une étrave plate avec une poupe peinte en noir et blanc. Le sambouk avec une étrave pointue et une coque plus arrondie était à l'origine utilisé pour la pêche aux huîtres perlières, mais a depuis été adapté pour la pêche traditionnelle. Une autre conception assez fréquente est le jaliboot, un bateau robuste avec une proue droite et verticale.

Sports traditionnels

La fauconnerie est un sport dans lequel des faucons sauvages sont entraînés pour attaquer de petites proies et les ramener pour le dîner. À l'origine, c'était le principal moyen de se procurer de la viande fraîche dans un milieu aride. La proie principale est l'Outarde  houbara, mais les faucons attrapent également des lièvres et des œdicnèmes qui occupent les plaines de gravier.

Le pur-sang arabe est célèbre dans le monde entier et on dit que la première course hippique de Sharjah s'est déroulée le long de la route d'Al Arouba en face d'Al Hisn (le Fort de Sharjah). De nos jours, il est possible de voir ces incroyables animaux en action au Centre équestre et de courses hippiques de Sharjah.

Les chameaux, vulgairement connus sous le nom de « navires du désert », ont disputé des compétitions pendant des siècles en Arabie.  Ces disgracieuses créatures maintiennent des vitesses de plus de 20 kilomètres à l'heure. Assister à une course de chameaux est une expérience inoubliable.

 


Pornolar sikis izle, turk sex

pornolar

turk porn

turk sex sikis seyret

porno hd izlemek icin en ideal sex sitesi.
Pornolar sikis izle, turk sex

pornolar

turk porn

turk sex sikis seyret

porno hd izlemek icin en ideal sex sitesi.
porno
mardin escort bilecik escort
escort kutahya escort malatya
antalya bayan escort
escort bayan gaziantep rus escort